La procédure que tout comptable doit mener pour comptabiliser le salaire des exploitants et dirigeants

Salarié ou non, tout dirigeant perçoit une certaine récompense provenant de l’entreprise. Sa rémunération fait en effet l’objet d’un enregistrement comptable particulier. Cet article vous fera découvrir les démarches à franchir pour pouvoir effectuer ce genre d’opération comptable.

Traitement comptable de la rémunération des dirigeants et administrateurs salariés

Cette comptabilisation concerne en général les membres du directoire, le président du conseil de surveillance, le directeur général, le président et bien évidemment le président-directeur général. Le salaire de ces personnalités sociales est caractérisé par les charges de personnel. La comptabilité en Belgique stipule la comptabilisation de ces comptes au débit du compte 641 sur les rémunérations du personnel.

Toutefois, la rétribution des administrateurs s’effectue uniquement sous la forme de jetons de présence. Le prestataire comptable la comptabilise au débit du compte 653 associé aux jetons de présence.

Fiscalement, la rémunération des chefs d’entreprise est entièrement déductible lorsque l’entreprise est soumise à l’IS (impôt sur les sociétés). À ce titre, il faut que le travail fourni par le dirigeant coïncide à une mission effective. Il faut également que cette dernière ne soit pas trop excessive par rapport au service rendu.

Pourtant, quand la rémunération d’un dirigeant obéit au système de l’impôt sur le revenu, elle ne sera pas déductible. En conséquence, elle sera réintégrée dans un dossier extra-comptable.

Enregistrement comptable de la paye des dirigeants non salariés

Le salaire du gérant d’une entreprise (quelle que soit la nature de celle-ci) doit être saisie au débit du compte 641 lié à la rémunération du personnel.La comptabilité à Ixelles, Saint-Gilles, Bruxelles ou à Watermael-Boitsfort accepte aussi l’ouverture d’un sous-compte si cela est indispensable. Par exemple, les cotisations sociales des dirigeants sont traitées dans le sous-compte 641.

Par contre, la rétribution en faveur du chef d’entreprise obéit à une saisie comptable spécifique. Dans ce cas, le plan comptable général autorise l’utilisation du compte 644 propre à la rémunération du travail de l’exploitant. Ce compte sert essentiellement à vérifier la rémunération du travail de cet acteur social.

Cette différenciation s’avère en effet essentielle pour la bonne marche de la tenue de la comptabilité de l’entreprise. Elle permet de constater la récompense, fruit du travail que le chef fournit à l’entreprise. Elle sert également à faciliter la comptabilisation du salaire des capitaux que le gérant lui-même a engagés.

La procédure comptable à suivre pour traiter la rémunération des exploitants non salariés est constituée par :
– Le débit du compte 644 sur la rémunération du travail de l’exploitant,
– Le crédit du compte 108 associé essentiellement au compte de l’exploitant

Chaque prélèvement réalisé par le professionnel du chiffre durant l’exercice est enregistré dans le compte débiteur 108. En contrepartie, le compte 512 propre à la banque est à créditer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *