Devenir trader en compte propre : les aspects fondamentaux à maîtriser

L’une des principales raisons qui poussent un investisseur à tenter l’aventure de devenir trader en compte propre, c’est à dire tirer son revenu principal de l’activité de trading, est de pouvoir profiter de la liberté offerte par ce métier. Plus de patron, pouvoir voyager avec son ordinateur comme seul outil de travail, cela a de quoi faire rêver. Beaucoup de traders particuliers rêvent ainsi secrètement de devenir trader en compte propre sans réaliser la masse de travail et d’expérience qu’il faut cumuler pour arriver à se dégager un salaire du trading, mais surtout un salaire qui puisse permettre de vivre décemment.

L’aspect technique

Le fantasme qui règne autour du trading est assez intéressant sociologiquement. Il relève une propension des individus à mésestimer le travail à fournir et l’expérience à acquérir pour devenir trader en compte propre. Or, ne serait que d’un point de vue technique, le travail à déployer est considérable. Il faut trouver, si par exemple vous voulez trader sur le forex, trouver le meilleur broker forex (ou idéalement plusieurs), avoir cumulé suffisamment d’expérience pour choisir les actifs sur lesquels vous allez trader, et ensuite maîtriser les spécificités des marchés sur lesquels vous voulez exécuter vos trades.

L’aspect psychologique

L’autre dimension fondamentale requise pour devenir trader en compte propre est assurément la gestion des émotions. Et cela, vous aurez beau chercher, vous ne trouverez aucune formation vous permettant de pouvoir apprendre à gérer votre psychologie en fonction des événements de marché. Il n’y a que l’expérience du trading, mais aussi une bonne connaissance de vous-même, qui puisse vous permettre d’atteindre un niveau optimal pour trader correctement. Cela passe par savoir résister au stress, prendre des décisions selon les données du marché et non sur un sentiment d’euphorie ou d’échec, être capable d’analyser froidement les conditions de marché en dépit de ses émotions. Il n’y a donc qu’avec l’expérience et un travail sur cet aspect que les traders peuvent progresser et espérer faire de leurs psychologies non plus un atout mais une force. La tenue d’un journal de bord est idéal en ce sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *