Lorsque son activité professionnelle n’exige pas d’utiliser un local commercial, pourquoi louer un bureau ? Certes, cette solution présente des avantages, mais elle est couteuse, et les bailleurs ne font pas toujours confiance aux entrepreneurs qui créent leur entreprise. Aussi, pourquoi ne pas installer son siège social à son domicile.

Société de domiciliation

Si l’on travaille à domicile, la première solution consiste à faire domicilier son entreprise à une autre adresse, chez un partenaire spécialisé, une société de domiciliation. Celle-ci recevra alors tout le courrier professionnel, pourra même proposer des services téléphoniques, des salles de réunion à la location, un bureau occasionnellement…

Cette domiciliation professionnelle présente l’avantage de cacher la véritable adresse de l’entrepreneur, en particulier sur internet où l’adresse de domiciliation apparaît sur de très nombreux sites qui puisent leurs informations dans les publications du greffe.

Par ailleurs, cette solution permet de bénéficier d’une adresse prestigieuse, ce qui a on intérêt en terme d’image, de marketing, dans certains secteurs d’activité.

Adresse professionnelle au domicile du gérant

Une autre possibilité est offerte aussi bien à l’entrepreneur individuel qu’au gérant de société : choisir pour adresse de son entreprise celle de son domicile personnel.

Si l’on est propriétaire de son logement, cette solution est toujours possible. En revanche, si l’on est locataire, il faut s’assurer de ce droit dans son bail, ou bien en informer le bailleur. Un exemple de courrier à envoyé au propriétaire de son logement est proposé à cette adresse.

Pour une entreprise individuelle, cette formalité permettra d’exercer librement son activité, éventuellement de déduire fiscalement une partie de son loyer du résultat de son entreprise, de recevoir son courrier professionnel, occasionnellement un client.

Pour une société, la loi permet, au moins temporairement, de créer une société en déclarant pour siège social son propre domicile. Mais cette autorisation n’est que temporaire, et au bout de 5 années, une autre solution devra être recherchée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *