Le régime d’auto entrepreneur en France

Le régime d’auto entrepreneur en France constitue une simplification du statut d’une entreprise individuelle. On l’appelle également un micro entrepreneur. Cette dénomination facilite à tout entrepreneur la création d’une société à but lucratif. Les procédures fiscales, sociales et les démarches administratives sont beaucoup plus simples.

Les avantages du régime 

Le régime d’auto entrepreneur offre plusieurs avantages :

Ouvert à tout individu

Chaque individu peut devenir auto entrepreneur. Ce régime est ouvert à tous. On peut l’associer à d’autres statuts comme en étant étudiant, fonctionnaire, retraité ou salarié. Seulement, les critères suivants sont recommandés :

  • Être plus de 21 ans ou mineur émancipé
  • Ne pas être dans un travailleur non-salarié
  • Disposition d’une adresse en France
  • Une carte de séjour temporaire octroyant l’ouverture d’une entreprise est obligatoire pour les ressortissants hors Union européenne.

Démarches de création d’entreprises plus simples

  • Afin de créer une auto entreprise, les démarches administratives sont simples et plus souples que celle des autres formes juridiques d’entreprises comme les SARL, SAS, etc.
  • Au moment de sa création, l’apport de capital n’est pas exigé.

Le paiement et le calcul des charges sociales

  • Ce régime d’auto entrepreneur fait référence à la proportionnalité du montant des cotisations sociales au chiffre d’affaires.
  • Il permet également de verser à chaque fin de trimestre ou mois les charges sociales.
  • Un prélèvement automatique des charges sociales peut être effectué sur un compte bancaire à partir de la déclaration de son chiffre d’affaires.
  • On peut éviter le paiement des cotisations fiscales et sociales en l’absence des recettes.

Une comptabilité plus légère

Un micro entrepreneur peut opter un paiement simplifié de son impôt sur le revenu. Il suffit tout simplement de tenir un registre des recettes et des dépenses pour la comptabilité d’une auto entreprise. Selon le domaine d’activité, il existe une franchise de TVA jusqu’à un certain seuil.

Le domaine d’intervention 

Dans un régime d’auto entrepreneur en France, on peut catégoriser en trois classes son domaine d’intervention. Les formalités administratives se trouvent fonction de cette catégorie d’activité.

  • Activité dans le domaine commerciale :

Cette catégorie inclut les activités opérant dans l’achat et revente des biens (denrées à consommer sur place ou à emporter, marchandises, etc.) ainsi que la prestation de service commerciale comme les chambres d’hôtes ou les intermédiaires de commerces.

  • Activité dans le domaine artisanale :

Elle regroupe les activités de création, de fabrication (travail de bois, création de bijoux, etc.) ainsi que certaines activités de service comme les plombiers, les chauffeurs, les plombiers, etc.

  • Activités libérales :

Celle-ci fait référence aux entreprises de conseil ou d’expertise. On parle des entrepreneurs  qui effectuent des conseils aux entreprises, du coaching, des activités de formation, etc.

Ainsi, le régime d’auto entrepreneur autorise la plupart des activités professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *