La retranscription audio, un métier à domicile en grande évolution

En réalité, la transcription audio est un vrai métier à part entière, elle ne s’improvise point. Plusieurs sont les conditions exigées pour assurer pleinement le rôle de celui qui la pratique : respect de la qualité sur les prestations rendues, la confidentialité, la qualité, la compétitivité, le respect des délais…

Ce qu’est la retranscription audio

Pour faire court, la retranscription audio permet à un fichier audio de devenir un fichier écrit. Pour cette transformation des fichiers audio en texte exploitable, on a souvent des fichiers du MP3, WAV, WMA, AMR, MOV, AIFF… à rendre en DOC ou DOCX. La retranscription impose de la rigueur, de la concentration et de la patience. Pour une retranscription entretien, le mieux est d’avoir recours à des services de prestataires ou des entreprises spécialisés dans le domaine. Le transcripteur possède une oreille très attentive et très à l’écoute pour saisir le moindre des mots, même pour les enregistrements les plus difficiles. Maîtrisant parfaitement la langue utilisée et ses nombreuses subtilités, il doit avoir un excellent niveau de culture générale pour appréhender au mieux tous les types possibles d’activités. Bien évidemment, son client donneur d’ordre lui fournit tous les documents nécessaires. Ainsi, par exemple, dans le cas d’une retranscription de conférence, il doit avoir un document comprenant la liste des intervenants, l’ordre du jour ou le sujet à débattre et toutes les informations pertinentes sur ladite conférence. Pour le temps de transcription, il est très différent du temps d’écoute. Il faut compter en moyenne 6 à 7 heures de saisie pour une heure d’enregistrement audio. Plusieurs critères entrent en jeu comme la complexité du sujet, la qualité du son, le débit de parole de chaque intervenant… Ajouter à cela le temps de relecture et de vérification orthographique, grammaticale et de syntaxe.

Quand l’audio devient écrit

En matière de retranscription audio, le transcripteur veille à ce que les enregistrements audio soient fidèlement transcrits et la présentation du document final doit être soignée. Les fichiers « résultats » peuvent être de différents types, du verbatim aux synthèses de document. Dans la pratique, on peut avoir une restitution au mot à mot, c’est-à-dire une retranscription fidèle sans aucune omission. Il existe aussi le texte retravaillé où les passages « inutiles » sont supprimés comme les onomatopées, les redites, les rires, les applaudissements… On peut également avoir un texte affiné ou même une synthèse de document pour retranscrire l’essentiel de ce qui été évoqué durant la conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *